Réserver

Les racines profondes de l'histoire

L’histoire imprègne les murs du Grand Hôtel Angiolieri.

Il s’agissait à l’origine d’une ancienne villa romaine de l’an 100 avant J.-C., plus tard transformée en couvent par les « Clarisses » pour la paix des lieux.

À la fin du XVIIIe siècle, le couvent fut acheté par la famille noble des Cosenza et il commença sa vocation hôtelière fin XVIIIe-début XIXe sous le nom glorieux d’Hôtel Seiano. Parmi les premiers hôtels de la côte sorrentine, il se rendit célèbre dans le monde comme halte incontournable pour les jeunes aristocrates anglais, engagés dans le « Grand Tour » en Europe et de visite à Sorrente.

C’était en 1955, lorsque Dino Risi, devant tourner à Sorrente son troisième film « Pain, amour et … », choisit justement comme emplacement le fameux Hôtel Seiano pour certaines de ses très belles scènes, révélant au monde la beauté du parc verdoyant avec les palmiers séculaires.

L’histoire moderne est écrite en 1988, quand le vieil Hôtel Seiano, après une longue et profonde restructuration de huit ans, comme une chrysalide se métamorphosera en moderne Grand Hôtel Angiolieri.

L’élégance de l’architecture et du mobilier, le luxe et le confort des finitions intérieures, ont valorisé dans la modernité la longue histoire de l’Hôtel Seiano, portant le Grand Hôtel Angiolieri à l’attention des voyageurs les plus exigeants comme une oasis de détente et de confort. Aujourd’hui comme autrefois, le Grand Hôtel Angiolieri est la porte d’entrée de la côte sorrentine.

L’histoire s’enrichit de nouveaux défis quand en 2007 naît « L’Accanto », le restaurant qui a su séduire les palais les plus fins avec ses propositions intrigantes, dans un cadre élégant et confidentiel.

L’éclectisme de la cuisine, les matières premières, la réinterprétation de la tradition ont fait « L’Accanto » comme référence œnologique et gastronomique de la péninsule sorrentine.

De ce long voyage, rien ne s’est perdu. Vous pourrez trouver une trace indélébile de ces origines illustres, accoudés, aujourd’hui comme il y a plus de mille ans, au parapet de la superbe terrasse donnant sur la mer et ne faisant qu’un avec le merveilleux panorama du golfe de Naples.

En savoir plus...